Chaîne humaine à Cadarache (13)

Reportage et interviews diffusés sur Fréquence Mistral (Michel Bonnafoux - 13 min.) :



Nous étions CENT enfants, hommes et femmes de tous ages ( venus de Digne, Forcalquier, Avignon, Marseille, Aix...) à marcher main dans la main de l’entrée de Cadarache à celle d’Iter.
Pourtant les conditions n’étaient pas vraiment réunies pour que cette chaîne humaine soit une réussite : tout le monde était parti en vacances, beaucoup de militants étaient fatigués et déçus par les présidentielles et les grincheux nous présageaient la pluie.
En souvenir de Tchernobyl, nous avons effectué une MARCHE DE SIX KILOMETRES aller-retour dans la bonne humeur et sous un soleil resplendissant. Avec la même bonne humeur, les gendarmes de Peyrolles ont gracieusement assuré notre sécurité en écartant la circulation de notre chaine humaine (apparemment les seuls véhicules habilités à tirer des pointes de vitesse auprès des marcheurs étaient ceux de la sécurité interne de Cadarache) Les gendarmes de St paul lez Durance, quant à eux, étaient présents pour assurer la sécurité des deux sites pourtant privés.

Nous étions CENT : chiffre hautement symbolique si l’on se réfère au 100ème singe, vous connaissez surement l’histoire de ces singes japonnais qui se sont tous mis à laver leur nourriture à partir du moment où ils étaient 100 à le faire : quand un certain nombre critique d’individus accompli une prise de conscience, cette nouvelle prise de conscience peut être communiquée d’un esprit à un autre. (en savoir +)

Haut les coeurs, poursuivons chacun l’effort de sensibilisation et d’information au plus grand nombre et bientôt nous pourrons peser dans la balance de la politique énergétique française.

- Photos

- Article de La Provence