Accueil du site > Actions passées > Actions 2012 > Comptes rendus des actions > Des centaines de militants antinucléaire

Des centaines de militants antinucléaires rassemblés à Fessenheim

STRASBOURG - Plusieurs centaines de militants antinucléaires se sont rassemblés dimanche à Fessenheim (Haut-Rhin) pour rendre hommage aux victimes de Tchernobyl et réclamer la fermeture de la centrale nucléaire alsacienne, a-t-on appris auprès des organisateurs et de la gendarmerie.

Les participants venus de Suisse, d’Allemagne et de France étaient au plus fort de la manifestation 450, selon les gendarmes. En tout 800 personnes sont passées, selon les organisateurs.

Un pique-nique, des prises de parole et un concert ont rythmé l’après-midi.

Une minute de silence a été observée en mémoire des victimes de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, dont le réacteur n°4 a explosé il y a 25 ans, le 26 avril 1986, a dit à l’AFP le porte-parole de Stop Fessenheim André Hatz.

Les organisateurs ont aussi rappelé leur souhait de voir la doyenne des centrales nucléaires françaises en activité fermer le plus rapidement possible.

Comme nous l’avons dit vendredi à Antoine Homé, représentant local (du candidat socialiste à l’élection présidentielle) François Hollande, nous souhaitons l’arrêt de Fessenheim dès le lendemain de l’élection présidentielle, a affirmé M. Hatz.

Si le président sortant Nicolas Sarkozy s’est prononcé en faveur de la poursuite de l’activité de Fessenheim, M. Hollande a promis sa fermeture au cours de son quinquennat.

François Brottes, responsable énergie de son équipe de campagne, avait indiqué en mars que cette fermeture prendrait un peu de temps mais se ferait dans le quinquennat, si le candidat PS était élu.

L’intersyndicale (CGT, FO, CFDT, CFE-CGC) de la centrale nucléaire est vigoureusement opposée à sa fermeture, accusant le candidat socialiste de sacrifier un outil industriel performant et fiable sur l’autel d’un accord électoral avec les écologistes.

(©AFP / 29 avril 2012 19h31) AF

Voir en ligne : AFP