Accueil du site > Actions passées > Actions 2011 > Comptes rendus d’actions > Pique-nique militant autour de la (...)

23 avril 2011 : Pique-nique militant autour de la THT et manifestation à la Dielette (50)

Pari réussi : 800 manifestants à Flamanville, le 23 avril 2011 !

JPEG - 87.5 ko

800 personnes ont répondu à l’appel de la coordination antinucléaire régionale EPR, Nucléaire, Non Merci ! et du Crilan

PARI RÉUSSI CE SAMEDI 23 AVRIL 2011 : 800 PERSONNES (580 selon la police.. 700 selon FR3 Normandie) ont manifesté leur colère après la catastrophe de FUKUSHIMA et en ces jours anniversaires de TCHERNOBYL, et leur détermination à sortir du nucléaire avec en première étape, l’arrêt du chantier du réacteur EPR.

Les manifestants se sont d’abord regroupés devant la stèle aux irradiés connus et inconnus, édifiée depuis 2 ans face au port de Diélette, devenue le symbole de la résistance et de la lutte au quotidien du mouvement local et qui a défrayé la chronique en 2009. Cette dernière a retrouvé sa place, après son enlèvement rocambolesque par les services portuaires du département. Elle est maintenant connue ...jusqu’au Japon. (Reportage d’Asahi Tv)

Il a été rendu hommage aux victimes des derniers accidents nucléaires :

- Yuki Takahata, journaliste et auteure japonaise, a évoqué avec beaucoup de sensibilité la situation autour de Fukushima avant de s’incliner devant la stèle et d’y déposer une brassée de fleurs.
- Jean-Claude AUTRET (ACRO) qui s’est rendu de nombreuses fois à Tchernobyl, a retracé la situation aujourd’hui.
- Didier ANGER a fait le point sur les dangers de l’EPR et sur la vulnérabilité des installations du Nord Cotentin

Rejoints par les militants de STOP THT qui avaient appelé à un pique-nique"pacifique et déterminé" à St Sébastien de Raids et à une "chasse aux boulons" sur le chantier de du poste de transformation de la ligne THT liée à l’EPR, avant de rejoindre Flamanville, les manifestants, formant une chaîne et en file indienne se sont dirigés vers le chantier EPR (800 mètres).
Dernière action symbolique : puisant l’eau d’une tonne amenée par un tracteur , ils ont arrosé copieusement le panneau EDF de l’entrée du chantier, pour montrer les moyens dérisoires et pathétiques des liquidateurs de Tchernobyl et de Fukushima.
Après les dernières prises de parole sur le promontoire face au chantier, les manifestants se sont dispersés, conscients qu’il leur faut continuer à mobiliser.

Photos : http://resistances-caen.org/photos,...


Reportage de la télévision Japonaise Asahi TV