Accueil du site > Actions passées > Actions 2011 > Comptes rendus d’actions > Rassemblement citoyen pour la (...)

23 avril 2011 : Rassemblement citoyen pour la sortie du nucléaire à Cruas Meysse (07)

- 200 personnes environ étaient regroupées hier après-midi devant les 4 réacteurs nucléaires du site de Cruas Meysse en Ardèche. Une grande motivation était perceptible, malgré la pluie et le froid, pour exiger un referendum sur la sortie du nucléaire.

- L’action coordonnée par le réseau national français sortir du nucléaire a donné la parole à différentes associations, partis et citoyens afin d’échanger et d’agir dans l’intérêt du bien commun et des générations futures. La lettre d’une jeune lycéenne japonaise a été lue en introduction afin de signifier notre solidarité avec les victimes japonaises. Il a été rappelé que la région Rhône Alpes est la plus nucléarisée de France, et donc du monde. Les fuites régulières sur la vieille installation de Tricastin renforcent nos inquiétudes. Vingt-cinq ans après la catastrophe de Tchernobyl et un mois et demi après celle de Fukushima, notre Président M. Sarkozy continue à faire la sourde oreille plutôt que de réfléchir publiquement et démocratiquement à de véritables solutions d’avenir qui garantiraient santé et emplois au plus grand nombre et à long terme. En moins de dix ans en Allemagne, 340 000 emplois ont été créés grâce aux énergies renouvelables. Nous regrettons l’absence de M. Cotta, Maire de Cruas, qui n’est pas venu à la rencontre de ses concitoyens malgré avoir été informé de l’événement par courrier. Mme Rivasi, Députée européenne d’Europe Ecologie est venue marquer son soutien et témoigner des conséquences sanitaires dramatiques de Tchernobyl, en vingt-quatre ans, aucune étude épidémiologique n’a été effectuée afin d’évaluer la santé des liquidateurs et celle des populations vivant en territoire contaminé. L’OMS ayant passé un accord avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique depuis 1959, elle se doit de protéger les intérêts de l’industrie nucléaire civile et militaire au détriment de la santé de la population.

- Des propositions concrètes ont été faites : recherches indépendantes, sensibilisation et information des citoyens, sobriété et efficacité énergétiques, sortie de l’énergie fossile qu’est l’uranium pour le développement du renouvelable (solaire, éolien, biogaz, énergie des vagues et des marées), adhésions à des fournisseurs d’énergies renouvelables comme Enercoop.

- Des actions citoyennes s’organisent : chaine humaine, rencontres citoyennes, tables de presse, commémorations, etc. Une centaine de rassemblements ont d’ailleurs lieu en France entre le 23 et le 26 avril à l’occasion du Tchernobyl day.

- Un rassemblement à Meysse devant la plaque commémorative en l’honneur de Vital Michalon, militant anti-nucléaire tué par les forces de l’ordre lors de la manifestation en 1977 a suivi.