Accueil du site > Actions passées > Actions 2012 > Comptes rendus des actions > Sortir du nucléaire a " fêté " les 26 (...)

Sortir du nucléaire a " fêté " les 26 ans de Tchernobyl

Article : La nouvelle république

Est-ce qu’ils se rendent compte  ? Ils, c’est le public en général. Bien sûr que non, c’est pour cela que le petit groupe du collectif Sortir du nucléaire 79 ne baisse pas les bras. Convaincu qu’il est encore possible de faire prendre conscience et changer les choses.

Ils étaient une quinzaine, hier, dans les rues de Niort, à célébrer le 26e anniversaire de Tchernobyl. « Anniversaire mortifère », commente celui qui tient lieu de chargé de communication.

Arrêter de gaspiller l’électricité

« Depuis Tchernobyl, il y a eu Fukushima », explique une militante un peu plus âgée, une Allemande d’origine qui ne cesse de vitupérer contre le tout électrique français. « Il est anormal que l’on se chauffe à l’électrique. Il y a d’autres moyens. S’il en est ainsi, c’est pour fournir des clients aux opérateurs du nucléaire », développe-t-elle. Malgré Fukushima, toujours présent à l’esprit du plus grand nombre, les Verts n’ont fait que 2 % durant cette élection présidentielle. « Même au PS, le programme de réduction des centrales nucléaires est désespérément faible, pour ne pas dire minuscule », répond alors l’altermondialiste qui ne souhaite pas annoncer le mouvement auquel elle appartient. Pas d’appartenance politique, pas d’étiquetage, le collectif des Deux-Sèvres ne veut pas se laisser enfermer. Il annonce 92 membres très actifs.

Eteindre les abris de bus la nuit

Il y a quelques jours, les membres du collectif se sont mobilisés pour aller soutenir un même type d’action à Bordeaux. La dernière démarche symbole de lutte contre le gaspillage électrique à Niort fut d’éteindre un panneau publicitaire route de Parthenay. « La nuit, celui-ci consomme l’équivalent des besoins en électricité de plusieurs familles. » Aujourd’hui vendredi, à 22 h, au CAC, le collectif donne rendez-vous au public pour renouveler la même opération. Cette action sera nationale et relayée par le mouvement Zérowatt. Et puis sur son stand place de la Brèche, le même collectif, hier, faisait signer une pétition afin que la collectivité éteigne les abris de bus éclairés, en effet bien inutilement, la nuit.

nr.niort nrco.fr

Le collectif Sortir du nucléaire a créé son site web à l’adresse suivante  : www.csdn79.fr

Voir en ligne : La nouvelle république