Avignon (84)

Une vingtaine de membres du Collectif s’est retrouvée samedi vers 10 heures sur l’esplanade du pont Saint-Bénézet où, pendant une demi-heure, elle a formé le mot « TCHERHONEBYL » avec chacun une grande lettre de ce mot. Ensuite, rendez-vous devant la mairie d’Avignon ; quelques membres sont allés à l’intérieur de l’édifice déposer, devant le monument aux morts, une gerbe à la mémoire des victimes, pendant que sur la place d’autres s’alignaient pour reformer le nom « TCHERNOBYL ». D’autres de leur côté distribuaient des tracts ou installaient des panneaux où l’on pouvait lire des passages de « La Supplication » de Svetlana Alexievitch. Enfin, il fut décidé au vu du peu d’ Avignonnais présents à cet endroit d’aller occuper la place qui se trouve devant les halles de la ville : lecture d’extraits de « La Supplication », distribution des tracts réalisés pour la circonstance avec ceux du Réseau. Nous recevons un accueil assez favorable des passants, dont certains approuvent même ouvertement notre action.

L’ensemble du Collectif déplore cependant que certains politiques aient profité de cette manifestation pour faire campagne pour les élections européennes. Il juge d’autre part inconvenant et tout à fait déplacé qu’un parti politique se soit servi de Tchernobyl, le dimanche 26 avril au Tricastin, pour se lancer dans la course à ces élections.

Collectif antinucléaire 84