Cahors (46)

45 personnes ont assistés à la soirée.
Participation d’Aghali MAGHIYA et de Ousmane AHMED BICHE (Lotois).
Ils ont travaillés dans les mines en même temps, Aghali à la Somaïr, Ousmane à la Comunac.
Un très bon échange portant sur les conditions de l’exploitation de l’uranium, les maladies contractées, le MNJ, les politiques...
Un état des lieux de la destruction des différentes cultures en Afrique.
La possibilité d’aider les Touaregs.
Ils veulent la reconnaissance de leur peuple, la liberté de vie et de circulation, le partage des gains apportés par les mines…
Ils nous disent d’aller dans la rue manifester notre désaprobation et aller luter contre le pouvoir en place.

C’était bien sympa, d’autant plus qu’Aghali et Ousmane se sont retrouvés (ayant travaillés en même temps dans les mines).
Le coté "famille" du débat a été très agréable, d’autant que plusieurs personnes avaient vécu au Niger.

Jean-Luc pour Sdn Lot