LaDepeche.fr

Tchernobyl : Serènes sereines toujours en veille

26 avril 1986. Tchernobyl « pétait » à la face du monde. L’association Serènes sereines n’a pas manqué, hier, de commémorer ce douloureux anniversaire en déposant une gerbe devant la pierre de granit érigée en 2000 dans le jardin public de l’hôtel de ville de Villefranche, non pour cette catastrophe nucléaire mais pour dire l’opposition des populations du plateau de Sanvensa au projet d’enfouissement de déchets nucléaires hautement radioactifs dans la région. Guy Pezet, le président de cette association, toujours très vigilante en matière de nucléaire, a dédié la cérémonie d’hier « à toutes les victimes du nucléaire, civiles ou militaires ». Et de faire un lien avec la déportation dont on célébrait aussi hier le souvenir (mais pas à Villefranche).
Concernant le dossier de l’enfouissement de déchets faiblement radioactifs, c’est vers l’est de la France que regardent aujourd’hui les décideurs.
Après cette cérémonie, un groupe de Serènes sereines s’est rendu, l’après-midi, à Golfech où était prévu un rassemblement devant la centrale.