Accueil du site > Actions passées > Actions 2009 > Revue de presse 2009 > Le Télégramme - Plougastel-Daoulas

Le Télégramme - Plougastel-Daoulas

Nucléaire. Tchernobyl Day, un triste anniversaire

C’est un bien triste anniversaire qui a été célébré, samedi, sur la place. Vingt-trois ans après la catastrophe, le « Tchernobyl Day » a été marqué par des membres de « Solidarité-Écologie » du réseau AE2D, entre autres. « Aujourd’hui, plus que jamais, la dénucléarisation militaire et civile est une urgence », ont déclaré les représentants des associations présentes. « La radioactivité artificielle dans l’environnement et les risques de catastrophe ne cessent d’augmenter dans le monde. Par la modernisation de son armement et la préparation de nouvelles armes nucléaires, la France bafoue le"Traité de non-prolifération qu’elle a signé" ». Trois musiciens avaient été invités pour égayer un peu ce triste anniversaire.

« Exercices de sécurité civile inexistants »
« Il existe 288 têtes nucléaires à la pointe Bretagne, ce qui représente 2.000 fois la puissance destructrice de Hiroshima. Le Plan particulier d’intervention (PPI) concernant Brest, l’Île Longue et la presqu’île de Crozon, annoncé depuis 1996, n’est toujours pas appliqué. Les exercices de sécurité civile sont inexistants, les plans communaux de sauvegarde toujours en gestation sans parler du démantèlement du bloc réacteur de Brennilis, qui entraînera des rejets à des niveaux comparables à ceux d’une centrale nucléaire en fonctionnement ». Selon les organisateurs de l’opération, « la mise en oeuvre massive de plans d’économie d’énergie et de développement des énergies renouvelables est la seule parade face à la montée inéluctable des prix (pétrole et électricité nucléaire) et à la raréfaction puis l’épuisement des matières premières ».