Midi Libre

Action Tchernobyl : ne pas oublier

Une vingtaine de corps tout de blanc vêtus allongés sur la Comédie. C’est ainsi que le collectif Sortir du nucléaire a commémoré, hier, à 16 h, le 23eme anniversaire de la catastrophe de la centrale de Tchernobyl (Ukraine). « Le blanc est très symbolique, explique Elisabeth Coulouma. C’est la couleur des tenues des techniciens des centrales mais aussi des cadavres et de l’innocence. » Une symbolique qui n’éveille qu’un intérêt poli chez les badauds. L’attitude n’étonne guère René Venau : « Areva fait sa propagande jusque dans les maternelles. C’est dur de lutter contre un conditionnement aussi précoce. » Les manifestants ne baissent cependant pas les bras.
Chaque personne supplémentaire sensibilisée aux dangers des déchets radioactifs et autres rejets gazeux des centrales est pour eux une victoire. « Nous ne faisons pas cela pour nous. A notre âge, il est trop tard, sourit le militant grisonnant mais nous ne voulons pas de ça pour nos petits-enfants. »