Accueil du site > Actions passées > Actions 2010 > Revue de presse 2010 > Pour ne pas oublier Tchernobyl

Le Bien Public

Pour ne pas oublier Tchernobyl

Il y a 24 ans survenait la catastrophe de Tchernobyl en Ukraine. Les écologistes pointent du doigt plus que jamais les dangers du nucléaire.

Ils étaient une petite trentaine, politiques et membres d’associations(*), à s’être retrouvés, hier en début d’après-midi, sur la place de la Libération, à Dijon à l’appel du réseau Sortir du nucléaire. Un rassemblement dans le cadre des Journées internationales de mobilisation contre le nucléaire (Chernobyl Day du 24 au 26 avril) pour commémorer l’anniversaire de Tchernobyl (le 26 avril 1986).

« C’est une journée symbolique en mémoire à toutes les victimes de cette catastrophe que l’on a totalement négligé depuis », a expliqué Roland Essayan de Greenpeace. « Mais c’est aussi pour rappeler que le danger du nucléaire nous pend toujours au nez. »

Ne pas oublier

Un sentiment repris par Catherine Hervieu : « Il ne faut pas que cet accident tombe dans l’oubli. Nous dénonçons la banalisation du recours au nucléaire civil », a souligné la porte-parole des Verts 21 et conseillère municipale à Dijon. Délégué régional Cap21, Jean Rapenne, a rappelé de son côté « l’importance de se mobiliser au moment où des déchets nucléaires partent en Russie pour être traités ». Pour les manifestants : « Il faut arrêter de penser que le nucléaire est incontournable dans notre pays. » Leur solution ? Réorienter progressivement les ressources qui lui sont attribuées vers des technologies énergétiques alternatives (solaire, géothermie, éolien, biomasse...). C. B.

(*) Les Verts, Greenpeace, Cap21, Europe écologie, Alliance écologiste indépendante...